CAP À L'EST

CAP À L'EST

Éditeur : Zeraq

Collection : Nautilus
ISBN : 979-10-93860-29-9
Reliure : Broché
Description : 174 pages; (22 x 15 cm)
8,90 €
Ajout
panier
Epuisé

  Résumé

« Chaque fois que je sors du Tibre, je tourne à gauche », répète souvent Tross. Cap à l'Est est l'histoire de son incroyable existence consacrée en grande partie à voyager en Orient. Une histoire marquée du sceau de la passion pour la mer et la voile, et plus largement pour le voyage au sens classique, entendu comme moyen d'aller à la rencontre de gens, de civilisations et de cultures différents des nôtres, mais aussi comme une progression vers l'affinement de ce principe. « J'aurais pu continuer à produire des richesses toute ma vie. Mais pour quoi faire ? La mer m'a toujours Jasciné. J'ai construit moi-même mes bateaux. J'ai vagabondé pendant des années dans cette partie du monde qui m'a toujours attiré : l'Asie. Et maintenant que je la connais, je confirme que cela a été une expérience unique et formidable ». Ernesto Tross est souvent considéré comme le Moitessier italo-allemand, même si, à la différence du mythique marin, Tross s'attache à construire de ses mains les bateaux sur lesquels il navigue. « Chaque fois que je sors du Tibre, je tourne à gauche », répète souvent Tross, et Cap à l'Est est l'histoire de son incroyable existence employée en grande partie à voyager en Orient, à la découverte de ce qui, pour lui, est le berceau de toute civilisation et de toute culture. C'est pour cela qu'il a passé dix-huit ans de sa vie, avec de brèves pauses, dans l'Océan Indien, entre l'Inde, la Malaisie et l'Indonésie. Toujours avec des bateaux de sa fabrication (il en a déjà construit dix), bourrés de détails originaux et toujours hors des schémas et des modes imposés par le marketing nautique. Mais Tross a aussi voyagé avec d'autres moyens : à moto dans l'Himalaya, en buggy (de sa fabrication) dans le désert, en planeur, à pied. Sa vie est l'image même du désir de voyager pour découvrir le monde. Une histoire marquée du sceau de la passion pour la mer et la voile, et plus largement pour le voyage au sens classique, l'occasion d'aller à la rencontre de gens, de civilisations et de cultures différentes des nôtres.