DICTIONNAIRE DES FLIBUSTIERS DES CARAÏBES

DICTIONNAIRE DES FLIBUSTIERS DES CARAÏBES

Éditeur : Ed. de Beaupré

ISBN : 978-2-919154-23-4
Reliure : Broché
Description : 510 pages; (24 x 16 cm)
27,00 €
Ajout
panier
Disponible sur commande

  Résumé

Le premier dictionnaire resensant les cent plus grands capitaines flibustiers français au XVIIe siècles. Un ouvrage unique sur l'histoire de la course et de la piraterie dans les Caraïbes

Christophe Colomb débarque dans les Caraïbes en 1492. Le Nouveau Monde est bientôt pillé par les Espagnols. Exclues du « partage », les autres puissances européennes tempêtent. En vain. Mais sur mer, des navires corsaires français, anglais et hollandais pointent bientôt leur étrave et leurs canons... Attirés par l'or et l'argent, de redoutables capitaines attaquent les caravelles puis les galions à leur approche des côtes européennes.

Au XVIIe siècle, les aventuriers de ces trois nations s'enhardissent. Ils conquièrent bientôt certaines îles des Caraïbes et y installent des bases pour attaquer les navires de l'ennemi. Les flibustiers sont nés. Face à la toute-puissance de l'Empire espagnol, ils sont deux à trois milliers seulement. Mais leur intrépidité les mène d'exploit en exploit : abordages de galions à un contre cinq, attaques de forts et de ports. Maracaïbo, Carthagène, La Vera Cruz, Portobelo, Santiago de Cuba sont pillées... Munis de lettres de marque délivrées par les gouverneurs, les flibustiers français affaiblissent les colonies espagnoles et protègent les îles devenues françaises : Saint-Christophe, La Tortue, Côte ouest de Saint-Domingue, Martinique, Guadeloupe...

Ils deviennent des héros célébrés par Exquemelin, tels François l'Olonnois et Grammont. Mais bien d'autres capitaines flibustiers, tour à tour corsaires ou pirates des Caraïbes, méritent d'entrer dans l'histoire de la flibuste. Jacques Gasser, au fil de ses recherches, en a recensé une centaine. Leur histoire fascine. Qui n'a pas rêvé d'avoir un ancêtre « aventurier » aux Amériques ?