ILES DE BEAUTÉ

ILES DE BEAUTÉ

Éditeur : Hoëbeke

Collection : Etonnants voyageurs
ISBN : 978-2-84230-431-7
Reliure : Broché
Description : 271 pages; (23 x 14 cm)
18,80 €
Ajout
panier
Disponible sur commande

  Résumé

Alain Gerbault est né à Laval, en 1893, dans une famille
aisée d'industriels. Pendant la Première Guerre mondiale,
il s'engage dans l'aviation. Après guerre, il se lance dans
les affaires sans grand succès, et participe à de nombreux
tournois de tennis, sport qu'il pratique depuis son enfance.

En 1921, il décide de changer de vie et achète un vieux
voilier de course, le Firecrest, avec lequel il réalise en 1923
la première traversée de l'Atlantique en solitaire d'est en
ouest. Il repart en 1924 pour les mers du Sud, avant de
rejoindre Le Havre en 1929. Ce tour du monde lui vaudra
une renommée internationale. Toujours attiré par la mer
et la Polynésie dont il est tombé amoureux pendant son
périple, il repart en 1932 sur un nouveau bateau : l'Alain-Gerbault.

Fin décembre 1933, le navigateur jette enfin l'ancre aux
îles Marquises, première étape de ce qu'il appellera «la
route du vrai retour».

Et c'est une libération, comme si, après des années de
tourments et d'errance, Gerbault se retrouvait. Partageant
la vie des insulaires, leurs pêches, leurs jeux, notant leurs
légendes, explorant les îles une à une, il mène une vie
libre, sans souci des conventions - et les premières pages
de son récit rayonnent de ce bonheur émerveillé de la
redécouverte. Viendra plus tard le temps de l'échec et du
malheur - qu'il évoquera avec colère dans Un paradis se
meurt -, quand tous ses efforts pour sauver la culture
polynésienne se heurteront à la dure loi de la «civilisation
blanche sans merci». Mais pour l'heure, Gerbault
s'abandonne au pur plaisir de l'aventure.

Îles de beauté est peut-être le plus beau livre d'Alain
Gerbault, en tous les cas le plus heureux, le plus serein.