La mer n'est pas assez grande

La mer n'est pas assez grande

Éditeur : Privat SAS

ISBN : 978-2-7089-5959-0
Reliure : Broché
Description : 271 pages; (17 x 25 cm)
26,00 €
Ajout
panier
Disponible

  Coup de coeur

Il devait la boucler, ça ne l'a pas fait... Pour la troisième fois, la formidable course à la voile en solitaire autour du monde s'est refusée à Kito de Pavant. Anéanti dans la folie des quarantièmes rugissants, après trente jours de navigation, son espoir fou de terminer le Vendée Globe s'est brutalement arrêté. Il devait donc la boucler, ça ne l'a pas fait... Alors, il l'ouvre. Aujourd'hui, à 56 ans, le marin du Sud raconte ce drôle de tour qui aurait pu finir plus mal. Une aventure, inspirée par l'assouvissement d'un rêve d'enfant, dans laquelle il a embarqué ses partenaires de Made in Midi. Dans cet ouvrage, il livre ses propres mots écrits à bord de Bastide Otio, envoyés au jour le jour à son équipe. Sur ses photographies inédites, prises au cours de la traversée, se dessine cette fantastique odyssée qui, on le sait aujourd'hui, s'est terminée trop tôt sur le dos d'un cachalot... Rapidement secouru par le Marion Dufresne, cargo chargé de ravitailler les terres australes françaises, Kito de Pavant a ainsi poursuivi ce voyage dans le Grand Sud qu'il avait rêvé en solo. Mais on ne balaie pas ainsi d'un revers de ciré autant d'années passées sur l'eau et tous ces milles filés sur les océans du globe. Le futur du marin de Port-Camargue passe aujourd'hui par un nouveau projet. Kito, le Sud, il ne le perd jamais.

  Résumé

Il devait la boucler, ça ne l'a pas fait... Pour la troisième fois, la formidable course à la voile en solitaire autour du monde s'est refusée à Kito de Pavant. Anéanti dans la folie des quarantièmes rugissants, après trente jours de navigation, son espoir fou de terminer le Vendée Globe s'est brutalement arrêté.

Il devait donc la boucler, ça ne l'a pas fait... Alors, il l'ouvre. Aujourd'hui, à 56 ans, le marin du Sud raconte ce drôle de tour qui aurait pu finir plus mal. Une aventure, inspirée par l'assouvissement d'un rêve d'enfant, dans laquelle il a embarqué ses partenaires de Made in Midi. Dans cet ouvrage, il livre ses propres mots écrits à bord de Bastide Otio, envoyés au jour le jour à son équipe. Sur ses photographies inédites, prises au cours de la traversée, se dessine cette fantastique odyssée qui, on le sait aujourd'hui, s'est terminée trop tôt sur le dos d'un cachalot... Rapidement secouru par le Marion Dufresne, cargo chargé de ravitailler les terres australes françaises, Kito de Pavant a ainsi poursuivi ce voyage dans le Grand Sud qu'il avait rêvé en solo.

Mais on ne balaie pas ainsi d'un revers de ciré autant d'années passées sur l'eau et tous ces milles filés sur les océans du globe. Le futur du marin de Port-Camargue passe aujourd'hui par un nouveau projet. Kito, le Sud, il ne le perd jamais.