LA MUSIQUE DE LA MER

LA MUSIQUE DE LA MER

Éditeur : Zeraq

Collection : Nautilus
ISBN : 979-10-93860-18-3
Reliure : Broché
Description : 160 pages; (21 x 14 cm)
17,00 €
Ajout
panier
Disponible

  Résumé

Un bateau et un violoncelle, rien de plus. La découverte que musique et voile s'accordent parfaitement. Roberto Soldatini, chef d'orchestre, compositeur et violoncelliste, a décidé de vivre sur un bateau avec pour seule compagnie, « Stradi », son violoncelle. Ce voyage à bord du « Denecia » l'a conduit de l'Italie jusqu'à Istanbul en passant par les plus belles îles de l'Égée. Il y a découvert un monde magique, l'accueil souriant de gens simples et sages, la beauté ensorcelante des îles et s'est enrichi de nouvelles amitiés.

Un choix radical vécu sans aucune emphase mais avec une insatiable curiosité. Ainsi, le voyage s'est fait exploration, occasion de rencontres, découverte de soi-même et de ses propres limites. Jour après jour, le musicien s'est transformé en marin. Et son voilier est devenu son univers.

La musique de la mer est le récit d'un choix très original pour un musicien, celui de larguer les amarres. Mais Roberto Soldatini n'oublie pas pour autant son passé, il continue à donner des concerts et à enseigner au conservatoire ; et c'est toujours avec grande fierté qu'il présente sa carte d'identité, sans doute la seule en Italie qui indique comme adresse celle du quai où est amarré son bateau.

Seul sur un voilier, en compagnie de la mer, du vent et d'un violoncelle. Le virage à contre-courant d'un musicien de renom devient le récit d'un itinéraire merveilleux parmi les îles grecques, à la recherche d'une nouvelle façon de concevoir l'existence et de vivre sa passion.

Le bruit du vent, celui qu'il fait quand il gonfle les voiles ou fait vibrer drisses et haubans, le chant des vagues qui se brisent et celui de la coque qui frappe l'eau. Tous ces sons composent une musique avec ses rythmes, ses mélodies, sa polyphonie, ses harmonies. Il faut l'écouter attentivement, la musique de la mer. Ce n'est que lorsqu'on l'a en soi qu'on peut la reproduire en jouant, ou bien en composant. On se sent ainsi faire partie de la nature, de l'univers, d'un tout. Comme l'avaient compris les grecs anciens.