LES CORSAIRES NANTAIS

LES CORSAIRES NANTAIS

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Histoire
ISBN : 978-2-7535-5016-2
Reliure : Broché
Description : VI-368 pages; (24 x 16 cm)
20,00 €
Ajout
panier
Disponible sur commande

  Résumé

Associer Nantes à la guerre de course au XVIIIe siècle a de quoi surprendre tant la ville et son port ont bâti leur richesse sur la traite négrière et le commerce des denrées coloniales, le sucre notamment. Toutefois, la révolte de Saint-Domingue le 22 août 1791 et, surtout, les déclarations de guerre successives de 1793, d’abord à la Grande Bretagne et aux Provinces-Unies le 1er février puis à l’Espagne le 7 mars, rebattent les cartes commerciales et contraignent les milieux économiques nantais à s’adapter à cette nouvelle conjoncture. Faute de pouvoir commercer facilement dans l’Atlantique et sur les eaux européennes, l’armement en course représente une alternative risquée mais potentiellement lucrative à laquelle les Nantais s’adonnent en grand nombre faisant de la ville la première place corsaire en 1797 et la seconde en 1798, derrière Dunkerque.