UN PARADIS SE MEURT

UN PARADIS SE MEURT

Éditeur : Hoëbeke

Collection : Etonnants voyageurs
ISBN : 978-2-84230-430-0
Reliure : Broché
Description : 279 pages; (23 x 14 cm)
18,80 €
Ajout
panier
Disponible sur commande

  Résumé

Un paradis se meurt, qui se situe exactement après
Îles de beauté, est le testament d'Alain Gerbault.
Son chant d'amour à la Polynésie. Et le plus
terrible des réquisitoires - ne voulait-il pas lui
donner le sous-titre : «Sous la civilisation blanche
sans merci» ? Il lui consacra ses dernières années,
ses dernières forces : dresser une stèle, un mémorial
à la culture polynésienne qui mourait sous ses yeux,
sauver coûte que coûte la mémoire de ce paradis
assassiné. Il y a dans ce texte tendu, âpre, bouleversant,
traversé d'éclairs émerveillés, dont on se
demande bien comment il a pu si longtemps rester
oublié, la même ambition que dans Les Immémoriaux
de Segalen.

Sa traversée de l'Atlantique en solitaire, en 1923,
à bord du Firecrest, l'avait rendu immensément
célèbre. Mais c'est le défenseur des cultures polynésiennes
qui nous émeut ici par son destin
tragique. Un autre Gerbault à découvrir : celui que
l'on appela dans les îles le Sauvage blanc.