VENT DE TERRE

VENT DE TERRE

ISBN : 2953527664
20,00 €
Ajout
panier
Disponible

  Résumé

Une aventure humaine extraordinaire. Un récit poignant, Une conquête de soi-même. Partir, larguer les amarres, découvrir notre fabuleuse terre, avoir le souffle coupé, ouvrir l’esprit de nos enfants, aller à la rencontre des autres, se confronter à de nouveaux défis, essayer de comprendre le monde… les raisons de tout quitter pour affronter les océans sont nombreuses mais pour nous la plus importante a été de vivre nos rêves, nos envies, de vivre tout simplement. Ils sont partis en famille pendant 2 ans, ont sillonné les mers et océans, de Marseille à beaufort, du Cape Cod au Guatemala, du 5 septembre 2011 au 27 août 2013 nous avons parcouru 18 397 milles nautiques ou 34 071 km et visité 29 pays. Leur souhait était de partager cette expérience qui a enrichi leur vie. Ils en ont donc fait 2 livres : La Mer Veille » et « Vent de terre » Ces deux tomes ne sont pas qu’un récit de voyage, c’est un témoignage puissant et vibrant de ce qu’ils ont vécu, de ce qu’ils ont vus, de ce qu’ils ont appris. C’est aussi un pan d’histoire des pays traversés mais c’est surtout une conquête de soi-même. En 2011 nous avons quitté Marseille pour y revenir deux ans plus tard. Nous sommes partis avec deux de nos enfants (8 et 18 ans) à bord de Cajou, notre voilier de 16 m. Nous avons longé la côte africaine jusqu’au Cap Vert, nous avons traversé deux fois l’Atlantique une fois à l’aller et une fois au retour, nous avons visité toutes les Antilles, nous nous sommes attardés en République Dominicaine, à Porto Rico, aux Bahamas, à Cuba. Nous avons rejoint les Etats Unis avec l’aide du Gulfstream, nous sommes montés jusqu’au Canada en passant par les canaux intra costaux de la côte Est, nous sommes redescendus en Amérique centrale et nous sommes devenus terriens le temps de visiter les trésors Mayas du Guatemala et du Mexique. Et un jour il a bien fallu rentrer, une fenêtre météo nous a permis de voguer sans trop de mal sur l’Océan Atlantique Nord en passant par les Bermudes et les Açores. Fin 2013 nous sommes rentrés la tête dans les nuages et le mal de terre. Le retour à la réalité ne fut pas simple, après avoir vécu pendant un peu plus de 730 jours au rythme de l’eau, la cadence de notre société nous a perturbé pendant de nombreuses semaines. Le bilan de cet intermède dans notre vie fut plus que positif, le vécu familial de ces deux années a permis la construction d’un socle d’unité familiale et de force extraordinaire. Nous avons redécou